Méthode de la non- méthode : 

Les principes de la cuisine de la bienveillance reposent sur l"emergence spontanée de notre désir naturel d'harmonie. Elle n'a d'autre but que de vivre pleinement en s'ouvrant à l'absorption de ce qui est . C'est un cadre d'activation, l'ouverture  de notre espace de resonance afin de renouer avec l'intuition profonde de se nourrir. 

Un  protocole suggestif est proposé qui n'est en aucun graduel mais plutôt à voir comme diifernets portes d'entrée qui s'ouvriront selon la situation .  

l'assise contemplative ( zazen)

les 3 C

les 5 éléments

le goût de l'unique saveur 

les 3 esprits

les 5 contemplations

la pratique de la situation 

 

S'ACCORDER : zazen 

Contempler la vie telle qu'elle est , sans rien retenir ni rejeter (cf s'assoir

S'AJUSTER: Les 3 C : 

le corps 

le cosmos

le cœur 

Observer : 

Son corps : commencer par se centrer grâce à la méditation, quelques respirations, des vibrations sonores, etc.

Son cosmos : observer dans quelle saison on est afin de se positionner dans l’environnement global.

La conception taoïste du monde est une aide précieuse. Elle est basée sur la théorie des 5 éléments :

bois                 bleu                 acide               

feu                   rouge               amer                

terre                jaune               doux

métal               blanc               salé                 

eau                  noir                 épicé

 On fait attention à l’environnement extérieur, à la température en se posant les questions : quel temps fait-il ? A-t-on froid ou chaud ?

Son  cœur : la cuisine est une pratique du corps et du cœur aussi, on observe également l’environnement intérieur ses émotions, son humeur, si on est triste ou joyeux, fatigué ou détendu, et l'on fait naître le désir ;

 

+

VIBRER : se mettre en lien de  resonance avec la situation , les ingrédients sans s'arrêter

Une fois que l'on est positionné dans son monde ici et maintenant on peut ouvrir les yeux et voir les légumes et les ingrédients.

La vie est une vibration .

Chaque élément porteur de vie est aussi porteur de vibrations.

En s'étant au préalable RECENTRÉ on peut percevoir la vibration des légumes et des ingrédients (bio non raffinés) et on se CONNECTE à leur vie.

 

 S'ACTIVER : les 3 esprits 

On se laisse glisser dans l'attitude du cuisinier, celle des 3 esprits :

- l'esprit large qui ne juge pas et accueille

- l'esprit de la vieille grand mère aimante

- l'esprit de la joie de faire

= toutes les conditions sont réunis pour cuisiner en symbiose et dans le plaisir.

 

+

 CUISINER :

On commence par goûter et on laisse parler notre créativité guidée par le cadre  de la cuisine de la bienveillance : les 5 couleurs, cuissons, saveurs en appuyant sur la tonalité dé- couverte avec les 3 C et en lien avec la saison.

Choisir les modes de cuissons qui sont  propices à la saison (on préférera le cru en été et le frit en hiver) ;

Garder la tonalité de la saison tout en conservant le principe de l'alternance .

Préserver la saveur AWAMI (“le goût subtile, silencieux, neutre, fade naturel ...”)  qui reste toujours l'élément transcendant en évitant les lilliacés et produits animaux ( pas que pour ça ...) dans l'alternance. .

 

La cuisine zen n'est pas "diétiétique", l'équilibre des couleurs ou des saveurs s'harmonise  avec les saisons  se fait dans un souci de connexion avec l’environnement plus que dans un objectif médical

mais  in fine cela contribue fortement à la santé globale du corps et du mental par le coeur rassasié .

De la connexion naît le désir qui déclenche la créativité naturelle, reflet de ce goût sans artifice.

 

=

 

MENU : LES 3 BOLS ( ou à l'assiette) 

- une céréale neutre 

- un plat mix 

- une crudité

A composer et à manger dans l'alternance  des saveurs, couleurs textures pour faire émerger la satiété de la complétude .  

 

Toutes ces étapes sont la pratique , toutes ces étapes sont considérées comme l'action de la cuisine  et non comme une préparation. ce sont les ingrédients  de notre menu tout aussi voir plus importants que les menus en soi. 

CONTEMPLER : 

  • Contemplons toute l’énergie et les efforts qu’il a fallu pour que cette nourriture parvienne jusqu’à nous

  • Regardons notre nourriture et voyons comment répondre à ce cadeau par la dignité de notre pratique 

  • Recevons l’abondance de cette nourriture afin d’apaiser nos cœurs 

  • Voyons cette nourriture comme la médecine de notre corps 

  • Mangeons cette nourriture et réveillons notre vie 

MANGER : 

Que ce soit par la pratique traditionnelle des ORYOKI qui par la fluidité  et la beauté des gestes nous aide à nous confondre à chaque repas

ou à l'assiette qui par l'alternance des couleurs et des formes nous découvre toute la beauté de ce qui nous est offert,

que ce soit simplement avec un bol unique de riz et de quelques herbes ,

considérer l'acte de manger come une célébration du quotidien , comme une absorption à notre grande réalité est une générosité que l'on peut s'offrir quotidiennement. 

Manger de cette façon c'est retrouver sa place au monde et c'est la donner aux autres. 

 

CONTACT

 

06 42 06 71 72

valerie.duvauchelle@gmail.com

 

  • Facebook
  • Instagram
DESCRIPTION
 

cuisine shôjin

cuisine régénérative 

cuisine végétalienne 

cuisine de saison