La pratique du Tenzo  : 

 

Les principes de la cuisine de la bienveillance reposent sur l"emergence spontanée de notre désir naturel d'harmonie. Elle n'a d'autre but que de vivre pleinement en s'ouvrant à l'absorption de ce qui est . C'est un cadre d'activation, l'ouverture  de notre espace de resonance afin de renouer avec l'intuition profonde de se nourrir. 

Sa pratique est celle de la situation, la posture de recevoir ce qui est en cuisine , avec les autres , avec le monde et nous permet de cultiver la capacité à Etravec ce qui se présente dans notre vie . 

A la fois pragmatique et spirituelle la pratique du Tenzo  nous aide à rentrer dans la complexité de notre monde pour faire sens  en sortant des débats et des opinions, des dogmes  lié à la notion de bien ou mal . 

Elle repose également sur un système efficace de mesures et de compositions des menus permettant à la communauté de se nourrir pleinement dans la paix de ce qui est et s'ajuste à la réalité de notre situation actuelle où la peur du manque s'accroit.  

Elle a plusieurs " entrées"   qui peuvent se déployer ensemble ou séparément , là encore selon les situations . 

l'unique assise 

les 3 C

les 5 éléments

le goût de l'unique saveur 

les 3 esprits

les 5 contemplations

les 3  Bols 

 

 

La cuisine shôjin  n'est pas "diététique"au sens commun , la recherche de l'harmonie des couleurs ou des saveurs selon les saisons  et les situations cherche principalement  à activer la manifestation de "l'êtravec ".

 Ainsi elle contribue profondément  à la santé globale du corps-esprit   ( individuel et collectif) grâce au coeur harmonisé , rassasié par la vie telle qu'elle se présente. 

=

De cette réconciliation  naît le désir d'agir dans le monde de manière accordée 

IMG_0657.jpg