Se reconnecter au      pouvoir Régénératif de la communauté    

    

Les 3 pilers de la  pratique sont 

- réveiller notre nature profonde 

- accueillir la vie telle qu'elle est 

- activer notre cognitif en communauté 

Autrement dit on ne pratique pas pour soi ,ni par soi , mais grâce et pour la communauté car c'est seulement dans l'expérience du vivre ensemble que notre nature profonde peut se révéler et que l'on peut rentrer dans l'acceptation du monde tel qu'il est et laisser l'intuition d'agir nous guider ( action juste)

C'est la principale différence entre le développement personnel et une pratique d'activation spirituelle au service du monde .

 

Aujourd'hui la terre nous appelle à se reconnecter avec notre bon sens intuitif et cela ne peut se faire que dans l'écoute de notre  profonde intelligence collective ( le Soi inclusif du monde  et non le soi séparé)

 

La communauté est une question et l'explorer  pour la réinventer à l'heure de l'ecostress de la transition , c'est déjà se réconcilier avec notre mémoire oubliée de la confiance, c'est rentrer dans un nouveau paradigme, celui de la centropie ( versus l'entropie de notre société)

Pour retrouver  cette régénérescence contagieuse , il nous suffit de se rassembler et de  laisser la joie guider notre empreinte sur le monde.

Nous sommes ceux que nous attendons !

il n' y a rien à apprendre que nous ne sachions déjà 

simplement cuisinons, vivons, écoutons !

  Noda Godo Roshi       Koganeyama Roshi           Issho Fujita                      Gensho San                 Nishii sensei             Mari Fuji sensei

LES MAITRES  SUR LE CHEMIN  
D'AWAMI  

Pierre Taigu Turlur sensei

Les tenzo 2.0 de la communauté AWAMI 

Valérie Duvauchelle , le feu

Il n'y a pas de maître chez Awami mais une gardienne de la pratique , celle qui a reçu l'aide de la lignée pour s'autoriser à rêver pour tous, dans le respect  de la tradition ravivée.

Valérie DH a découvert la shôjin ryori  au Japon il y a 20 ans .Son chemin est désormais celui de la transmission séculière dans le contexte de la transition climatique . Engagée dans le mouvement de la Defense de la Vie   ( defend the sacred,  ecosattva , spiritual activism, engaged buddhism, contemplative activism  peu importe le nom ) elle oeuvre par la joie du faire ensemble au sein du nomadisme.

biographie complète 

Catherine Sengthavy, le métal

Catherine est passionnée de l’être humain et est toujours émerveillée de voir comment il fonctionne. 

Elle est masseur-kinésithérapeute puis a approfondi ses connaissances en énergétique (Praticien Shiatsu et Réflexologue plantaire, diplômée de l’Institut Français de Shiatsu) et en relaxation profonde (Reikiologue II, diplômée de l’Institut de Reiki Traditionnel).

« Une bonne santé commence déjà par ce dont on décide de se nourrir. »

C’est lors d’une retraite qu’elle découvre la pratique Shojin Ryori. Convaincue par l’expérience, elle décide de poursuivre en suivant la chemin  de la cuisine de la bienveillance.

Céline Lebaron , la terre 

Arrivée à la pratique du "juste faire avec ce qui advient" par la gastronomie , elle trouve dans la pratique de la cuisine de la bienveillance l'alchimie profonde de son être avec la nature et le pouvoir de la co-création par l'intuition. Actuellement en formation de naturopathie, spécialiste des plantes médicinales son souhait est de pratiquer la naturopathie selon les principes spirituels de la cuisine de la bienveillance.

Si vous voulez rejoindre les nomades 'Awami , contacter Valérie Dai Hatsu via le formulaire svp.

la voie du tenzo est celle du bol vide qui reçoit, dans l'assise en cuisine et durant les repas.

S'engager sur ce chemin c'est apprendre à recevoir à chaque instant et faire avec et pour la   communauté afin d'activer la vie.

 

CONTACT

 

06 42 06 71 72

valerie.duvauchelle@gmail.com

 

  • Facebook
  • Instagram
DESCRIPTION
 

cuisine shôjin

cuisine régénérative 

cuisine végétalienne 

cuisine de saison