La cuisine de la

bienveillance  

ACTIVER LE VIVANT

La shôjin ryôri est l'un des pilier de la pratique zen et considère l'alimentation comme une médecine du coeur , la cuisine comme le moyen de se relier au monde .
 Elle nous propose de cuisiner et de manger afin  de réveiller sa vie
 
La cuisine de la bienveillance est  une actualisation des principes  de la shojin ryori  adaptés à notre culture occidentale laïque.
C'est une cuisine zen  qui s'inscrit dans la sécularité et dans la communauté 

Comment faire de notre  alimentation une véritable spiritualité ? 

Comment entendre profondément l'appel lancé par la Terre? Comment se laisser transformer par le juste s'assoir ,juste cuisiner et juste manger ? 

c'est à toute ses questions que répond la contemplation active de cette pratique  

La nourriture c'est la vie qui circule et qui nous rend vivant.
La cuisine de la bienveillance c'est acceuillir et ressentir cette vie pour mieux lui redonner. 
Ses principes sont ceux de la shôjin ryôri  ,  la pratique zen de la nourriture apparue en Chine dés le 8  ème siècle puis  introduite au Japon  par  maître Dogen qui la  réhabilita  comme chemin d;'éveil   au sein de  l'école soto  qu'il fonda en 1231.
Offrant de multiples portes , la shojin ryori est à la fois une  pratique indivuduelle et collective qui se déploie grâce :
- à la pratique de zazen 
- à la pratique  de la situation ( sasion, ne pas gâcher , repas frugal ou de célébration)
- le seulement cuisiner ou manger ( shikanta) .
- aux  3  esprits du cuisinier zen 
-  aux 6 saveurs des repas 
- à la pratique des bols ( gyou hatsu )
- à la juste mesure ( Oryoki ) 
- à la contemplation de la nourriture ( les 5 pratiques de la nourriture )

Qu'est ce que la pratique de la cuisine zen ? 

le sens profond de cette pratique est de nous relier , de retrouver le sentiment religieux de la nourriture sans avoir à rentrer dans le dogme.

C'est un activisme contemplatif , un ajustement au monde dans la disponibilité

Cela comprend  la suggestion d'un  cadre culinaire qui protège l'absorption à l'extérieur : des menus aux  6 saveurs, 5 textures , 5 couleurs .

Monastique  ou séculière  la cuisine zen est avant tout un cadre d'activation du vivant dans la circularité du don , contre don de la nature, des autres, des cuisiniers, des ancêtres.

C'est une pratique incarnée dans le matériel, dans le corps/ coeur , dans la sensorialité  qui accompagne et nous confond avec  le vivant par  :

- le réveil de notre nature profonde

- l'accueil de  la vie telle qu'elle est 

- l'activation la joie de la  communauté

- l'action  ajustée dans le monde 

Cuisiner zen c''est faire avec ce qu'il y a  , c'est à dire : vivre  avec la réalité telle qu'elle est , telle qu'elle se présente sans volonté de la dénaturer , de la réécrire . C'est vivre dans la pratique de la situation  et c'est activer  le vivant de notre réalité pour nourrir le corps de la terre.

Simplement faire avec ce qu'il y a devant soi , sans autre but que de  s'assoir pour s'assoir, de cuisiner pour cuisiner , de manger pour manger .Célébrer la vie  à chaque instant et dans chacune de nos cellules manifester  notre réalité globale. 

Pour vous accompagner sur le chemin de la cuisine zen il y a  : 
-  les  journées de la cuisine de la bienveillance 
- les  pratiques au coeur de sa vie en ligne 
-  les  stages  de tenzo 2.0 ( forme séculière) 
- la retraite annuelle de la communauté des montagnes et des nuages ( forme monastique)
 
Valérie Dai Hatsu partage également l'esprit de la pratique   en milieu associatif , en collaboration avec d'autres enseignement et parfois en traiteur .
Nomade  elle va à la rencontre de ceux  qui veulent marcher sur le chemin de la  nourriture ajustée .
CONTACT

 

06 42 06 71 72

valerie.duvauchelle@gmail.com

 

  • Facebook
  • Instagram
DESCRIPTION
 

cuisine shôjin

cuisine régénérative 

cuisine végétalienne 

cuisine de saison