Bonjour à tous 

Je suis dans le Jura et cette fois ci n' est pas la possibilité de faire une vidéo mais je vais néanmoins essayer de partager avec vous ce que cette contemplation me raconte. 

je vis ces contemplations quasi quotidiennement depuis 15 ans maintenant et elles sont pour moi un cadre d'activation , un miroir , une boite de résonance qui évoluent sans cesse , au fil de ce que je suis , du collectif qui me traverse ,  de mes repas et la seule vérité que ces inspirations soulèvent vaut pour l'instant qui les fait vivre . 

Ceci étant dit , je peux partager . 

J'ai découvert depuis peu un parallèle entre les contemplations , les voeux du Boddhisatvas et les 4 nobles vérités . 

Les 4 nobles vérités 

la vie est souffrance , on y est malade, on vieillit et on meurt et ceux qu'on aime aussi. 

L'origine de la souffrance est l'attachement à l'illusion de la permanence 

La cessation de la souffrance est possible quand on réalise  l'ignorance de la séparation 

le chemin de cette réalisation , à la fois pratique et conséquence des 8 branches de la voie 

 

Les quatre voeux du bodhisattva

Si nombreux que soient les êtres sensibles, je fais le voeu de les libérer tous.
Si nombreux que soient les illusions, je fais le voeu de les vaincre toutes.
Si nombreux que soient les Dharmas, je fais le voeu de les acquérir tous.
Si parfaite que soit la voie du Bouddha, je fais le voeu de la réaliser

Et les 5 contemplations 

Je réalise qui je suis dans le miroir du monde  

Je réalise l'interdépendance et trouve ma place 

Rassasié profondément je suis libéré de l'avidité , de la colère et de l'ignorance 

Je nourris ce corps 

Je marche sur le chemin du vivant

Quand on prend la 3ème contemplation elle est en résonance directe avec l'illusion de la séparation ( l'ignorance ) que nourrit l'avidité, ( la peur de manquer )  la colère ( la peur de perdre ou de ne pas avoir / autres). 

Aurement dit la pratique de la 3ème contemplation est celle de la réalisation de notre identité réliée à la globalité du vivant qui nous rassasie de manière telle que l'on ne peut tomber dans l'avidité et la colère  et nous permet de vivre l'ainsité , la réalité telle qu'elle est . 

Néanmojns , la réalité mouvante fait de cette contemplation comme des voeux une pratique et non une vérité qui doit se vivre à chaque  repas , se réactiver afin de rester vivante pour être réelle . 

Ce que je veux mettre sous votre regard avec cette contemplation mériterait beaucoup  plus que ces quelques lignes mais lapratique de la situtaion veut que ce soit juste lancé et c'et peut être là que se posera la justesse cette fois ci.

Voilà , c'est une reflexion que je voulais vous partager et qui j'espère vous inspirera durant ces 2 jours . 

Bonne pratique ! 

Valérie D.H 

CONTACT

 

06 42 06 71 72

valerie.duvauchelle@gmail.com

 

  • Facebook
  • Instagram
DESCRIPTION
 

Shôjin cuisine 

Regenerative cuisine 

Vegan cuisine  

Cosmic cuisine 

 

 

© 2015  La cuisine de la bienveillance.

legal mention